648 pages

EN LIBRAIRIE

Le 22/06/2017

PRÉFACÉ PAR

Sergueï Chargounov


1993

Un jour sans fin. Serait-ce la phrase clef pour résumer l’histoire des Russes ? Le schisme, la guerre civile, les répressions, le dégel, la Perestroïka, les privatisations… Dans aucun autre pays on ne peut se retrouver aussi vite de part et d’autre des barricades, que l’on soit frères, amoureux ou père et fils. Pendant les manifestations, l’un descend dans la rue tandis que l’autre continue de réparer les fils électriques. Ce n’est pas romantique de réparer les fils électriques… alors que sa bien-aimée s’éloigne de plus en plus. Puis on devient son ennemi. Vingt ans plus tard, c’est le petit-fils qui se retrouve sur les barricades.
Chargounov étudie cette maladie de la cyclicité russe à travers une famille moscovite moyenne. L’auteur est lui-même un exemple de cette cyclicité. Jeune homme charmant, favori des téléspectateurs, il devient l’ennemi des intellectuels moscovites après sa prise de position belliciste sur la crise ukrainienne. Aujourd’hui il est l’ami du peuple parce qu’il s’oppose à la décision du maire de Moscou de raser des milliers d’immeubles construits à la hâte dans les années 1960 ; un million d’habitants étaient menacés d’expropriation ou de relogement en dehors de Moscou. Son propre appartement a été, quant à lui, incendié par des inconnus.